Château de la Villedubois Histoire

Histoire

1647. Jacques de Farcy, fils d’Annibal de Farcy (1575-1650), huguenot, procureur fiscal et général des eaux et forêts du Comté de Laval, fait l’acquisition de La Villedubois.

6 ans plus tard, le 29 août 1653, il achète de la duchesse de la Trémouille, avec trois de ses frères, la moitié des forges de Bressilien (Brocéliande, commune de Paimpont), avec le droit « d’y faire bâtir des forges ». Pendant 200 ans leurs descendants – qui ont occupé de nombreux sièges au Parlement de Bretagne dont celui de Président à Mortier, et/ou pris le parti des armes – exploitent les Forges de Paimpont, qu’ils revendent au milieu du XIXè siècle.

Les fins de siècles ont été des périodes douloureuses pour la famille.
A la fin du XVIIème, la révocation de l’Edit de Nantes a entrainé l’émigration de certains de ses membres vers des pays protestants tels que les Provinces Unies (Pays Bas), le Royaume Uni et les Etats Unis. Ensuite, la Révolution Française à la fin du XVIIIème, vit Jean Marie Protaire échapper aux Bleus venus l’arrêter en feignant une envie pressante qui lui permit de s’échapper par la cabane WC au fond du jardin et se réfugier notamment dans son autre château des Côtes d’Armor, puis à Jersey.
Fort heureusement, pendant ce temps, la Villedubois restait protégée par la population de Mordelles, toujours fidèle à la famille.

Douze générations de Farcy se sont succédées au château, et trois générations y vivent actuellement: le comte et la comtesse de Farcy, mes parents, mon époux Allard et moi, Emilia, ainsi que nos deux enfants Théodore et Victoria.

Château de la Villedubois Maison

La Maison

Château de la Villedubois Parc

Le Parc

Château de la Villedubois Chambres

Les Chambres